Accueil > EN VOITURE > BALADES EN TRAIN DES ANNEES ’50 > En regardant par la fenêtre ..... entre Saint-Quentin et Origny-Sainte-Benoite

En regardant par la fenêtre ..... entre Saint-Quentin et Origny-Sainte-Benoite En regardant par la fenêtre ..... entre Saint-Quentin et Origny-Sainte-Benoite

mercredi 15 février 2017

.

Dès le départ donné à 100 mètres de notre dépôt-atelier, situé Zone Industrielle Saint-Lazare à la limite de Saint-Quentin et de Gauchy, la voie monte pour passer de la haute vallée de la Somme à la vallée de l’Oise.

.

.

Itancourt 480X200

La locomotive essouflée prend un peu de vitesse dans la cuvette de Neuville-Saint-Amand (km 6) et arrache son train jusqu’à la gare d’Itancourt (km 10), faîte de la ligne et limite du partage des eaux.

Commence alors la descente vers la vallée de l’Oise à travers les riches cultures qui, jadis, procuraient un fort trafic au chemin de fer et arrive à Mézières-sur-Oise (km 11), situé sur la rive droite.

DSCN7183 MEZIERES m

.

Franchi le passage à niveau de Mézières-sur-Oise commence la vallée que le train va suivre jusqu’à Origny. Cette zone où l’eau et les grands arbres dominent a toujours attiré les amoureux de la nature : avant-guerre, le "train des pécheurs" amenait à Séry les Mézières (km 13) le dimanche matin de nombreux Saint-Quentinois. La journée passait vite, la gaule à la main, près des guinguettes du bord de l’Oise, au bord des "trous à cailloux" vestiges de l’exploitation des graviers.

couverture 3-480X200

.

Mais la ligne quitte les étangs pour rentrer
dans un tunnel de verdure qui s’élargit brusquement en laissant découvrir le panorama de Ribemont (km 16).

.

.

.

.

Passage RIB vers MEZ-480C200

Cette petite ville, patrie de Condorcet et de l’architecte Blondel, propose d’agréables promenades au bord de l’Oise, à la découverte de l’ancienne abbaye de Saint-Nicolas des Près, que l’on voit à gauche de la voie ferrée. Sa gare pourrait être classée monument historique : c’est la seule qui subsiste de l’origine, tous les autres bâtiments du parcours ayant été détruits pendant la Grande Guerre.

.

030T5-480X200

La Promenade se continue en croisant et en recroisant l’Oise juqu’à Lucy, faubourg de Ribemont, oû, par une tranchée, les rails se séparent du fond de la vallée pour rejoindre Origny-Sainte-Benoîte (km 22).

.

Le site devient industriel, mais qui s’en plaindrait puisque ce sont les industries locales qui ont permis que cette ligne soit conservée !

.

030 silos sucrerie-480-Bandeau

Un voyage type dure 2h45 :

1 - Une heure de parcours aller de Saint-Quentin jusqu à Origny-Sainte-Benoîte,

2 - 45 minutes d arrêt où le mécanicien graisse la machine, le chauffeur remplit de charbon le foyer et d eau les réserves pour faire de la vapeur pour le retour. Il est alors possible de s approcher de la locomotive et d obtenir de monter en cabine sous sa propre responsabilité, mais attention aux mains sales !

3 - Une heure de parcours retour.