Navigation rapide

Accueil > ASSO & PATRIMOINE > PATRIMOINE > LE MATERIEL QUE NOUS AVONS PU SAUVEGARDER GRACE A VOS DONS ! > La conservation d’une piéce unique du patrimoine ferroviaire Axonais

La conservation d’une piéce unique du patrimoine ferroviaire Axonais

lundi 10 septembre 2012

Tous les automobilistes qui circulaient entre Saint-Quentin et Gauchy par la gare le connaissaient : Ce wagon-grue, proche du dépôt de la RTA et en monument depuis 1982, vient d’être confié à notre association par son propriétaire, la Régie départementale des Transports de l’Aisne - RTA !

Dans la seconde partie du XIXe siècle un réseau important de chemins de fer secondaires a vu le jour autour de Saint-Quentin. Construit vers 1870 et repris en 1952 par la Régie Départementale des Transports de l’Aisne (RTA) ce wagon-grue est un témoin important de cette histoire sur laquelle ne subsiste - en plus de la ligne ferroviaire Saint-Quentin - Origny-Sainte-Benoîte propriété du département de l’Aisne- que quelques pièces qui ont été sauvegardées par le CFTV ...

Déclarée d’Utilité Publique par l’impératrice Eugénie le 15 août 1870, en l’absence de Napoléon III alors en campagne au Mexique, la Compagnie de Saint-Quentin à Guise fait partie de l’Histoire du département de l’Aisne.

Cent quarante cinq ans après ce wagon grue est un témoin de cette époque et a une importance patrimoniale indiscutable. ll est une des rares grues sur rails qui a échappé à la destruction. Il s’agit d’un matériel typique du XIXe siècle : monté sur un châssis ferroviaire à deux essieux, il appartient à un modèle courant dans le paysage industriel du XIXe siècle et du début du XXe siècle. On le retrouve sur les quais portuaires, dans les cours d’usine ou les cours de gares marchandises. Suite à la motorisation des moyens de manutention, elles ont fini par disparaître progressivement du paysage, en dépit de leur modernisation, du fait de l’abandon progressif du trafic marchandises de détail. Les grues sur rail à mécanique manuelle servaient à transporter des charges de quelques tonnes et, grâce à la démultiplication des engrenages, un seul homme pouvait soulever cinq à six tonnes. Il ne s’agissait pas de soulever avec des locomotives ou des wagons dérailles mais plus simplement les charges lourdes de l’époque qui transitaient par le chemin de fer. Un exemplaire de ce matériel, construit en 1868 et conservé à Miramas (13), est inscrit sur la liste des objets classés Monuments Historiques.

Ce matériel n’a pas de plaque de constructeur, ni de date de fabrication. Le seul indice sur son origine semble être l’inscription "Nord" sur ses boites d’essieux. Nous n"avons pu reconstituer son histoire que depuis 40 ans environ, grâce aux souvenirs de René Vincent, Chef du service ferroviaire de la RTA jusqu’en 1981 : il servait surtout à manutentionner des charges lourdes dans l’enceinte du dépôt de Gauchy, comme des coupons de voie ou pour la dépose et la repose de moteurs diesel des locomotives qui servaient à l’époque au transport du ciment et du sucre depuis Origny-Sainte-Benoîte du temps de l’exploitation ferroviaire départementale de la RTA.

Apprenant qu’il était question de dégager l’emplacement utilisé par le véhicule, situé à l’entrée de la commune de Gauchy, notre association avait pu se le faire donner, mais devait l’enlever au plus tard le 15 avril 2015 ! La position de cet engin par rapport aux voies de communication était compliquée. Il avait été amené grâce à une voie proche démontée depuis et se trouve à une certaine distance de la chaussée la plus proche. Une grue routiére de grande capacité a été employée pour le charger sur un camion. Son poids n’est pas trés important (17 tonnes environ) mais sa géométrie est imposante. La même grue a été nécessaire aussi pour le décharger dans l"enceinte de notre dépôt-atelier.

Pour donner l’occasion a tous ceux qui le désiraient de participer à la conservation de ce témoin de l’histoire ferroviaire de notre département notre association a lancé une souscription de 2000 €. Pour éviter que l’irréparable ne soit commis, notre association sans but lucratif a décidé d’avancer cette somme qu’elle ne peut à terme assumer seule, pour des raisons évidentes de trésorerie.

ELLE A DONC FAIT APPEL A TOUS

Tout d’abord qu’il soit précisé ici qu’il n’est pas nécessaire d’être membres de notre association pour nous aider ! Tout un chacun le peut :

- En contribuant à l’effort financier, c’est à dire en faisant un don à l’association : Si vous effectuez ce don le plus vite possible, avant la fin de l’année 2015, le reçu fiscal que nous vous enverrons pourra vous permettre découvrir droit à une réduction d’impôt de 66% du montant versé dans la limite de 20% de vos revenus imposables en 2016 (article 200 du CGI).

Le Cercle Ferroviaire et Touristique du Vermandois est depuis 6 ans déclaré "association reconnue d’intérêt général". Vous pourrez obtenir des informations sur le sujet et avoir accès à la copie de la lettre de la DSF de l’Aisne si vous nous le demandez ou directement via notre site internet : http://www.cftv.fr/spip.php?article34

Ce système marche très bien depuis 4 ans et pendant cette période, les membres abandonnant leurs créances, les donateurs de matériel ou participant aux activités ont pu faire 31 598 euros d’économies d’impôts ! Alors, pourquoi pas vous ?

- En faisant connaître notre projet auprès de vos proches en diffusant ce document ou en leur envoyant un courriel dans lequel vous leur signalerez l’adresse de cet article : http://www.cftv.fr/spip.php?article77

- En utilisant votre réseau social préféré pour informer vos amis, et en particulier ceux de Facebook, en partageant cette information sur votre mur et en devenant membre de notre groupe dédié : https://www.facebook.com/groups/581804378553612/,
, ce qui vous permettra de rester en contact avec cette réalisation !

GRACE A L’AIDE QUE VOUS NOUS AVEZ APPORTE, CE MATERIEL INESTIMABLE A ETE SAUVEGARDE ET LA SOUSCRIPTION A ETE COUVERTE EN 5 MOIS, MERCI A TOUS !