Navigation rapide

Accueil > AMBIANCE ORIENT EXPRESS > Présentation de nos voitures restaurant

Présentation de nos voitures restaurant

samedi 2 janvier 2010


La voiture restaurant de la Compagnie Internationale des Wagons Lits


JPEG - 21.1 ko
Retour du Tréport avec la 140C314 et la PLM
JPEG - 24 ko
PN 11 près d’Itancourt

Cette voiture restaurant de la Compagnie Internationale des Wagons Lits (CIWL) est la seule survivante de cette série de voitures construite à Aytré par les Entreprises Industrielles Charentaises en 1928 pour être utilisée dans les trains de luxe de la Compagnie. Affectée à la division de Rome, elle avait été utilisée sur tous les express prestigieux passant par l’Italie : Simplon Orient Express, Rome Express, .....
En 1968, le Lions Club d’Alençon (Orne) la sauvegarde pour servir de local de réunions ou de réceptions. Récupérée par le Chemin de Fer Touristique du Vermandois elle est remise en état par un chantier d’insertion composé de deux équipes de contrats aidés encadrés par un ébéniste spécialement recruté.

 

Au cours du démontage des parois des salles de restaurant la garniture d’origine a été redécouverte, dissimulée par des panneaux en plaqué acajou. Ce qui donne un intérêt supplémentaire à ce véhicule ferroviaire, le seul véhicule CIWL conservé dont les décorations en laque de Chine soient présentées dans leur cadre d’origine.
Pour réaliser une reconstitution la plus fidèle possible de l’intérieur, les plans ou les côtes des parties à refaire ont été extrapolées de ceux pris sur la voiture restaurant exposée au Musée du Chemin de Fer de Mulhouse. Il manquait aussi un certain nombre de fauteuils et nous avons eu la chance de retrouver la maison qui les fabriquait avant guerre et qui existe toujours dans le sud de l’Aisne.
Restait à mettre au point toute la partie technique : Frein mais aussi roulement avec mise en place de bogies à boites à rouleaux révisés par les ateliers SNCF de Tergnier ont permis de refaire rouler la voiture en toute sécurité.

Sa capacité totale est de 42 places dont 36 sont utilisées en service normal.


La voiture de 1° classe ex Deutche-Reichbahn


JPEG - 18.1 ko
Derrière le C61041, en revenant d’Itancourt
JPEG - 16.5 ko
Au dépôt, entre CIWL et 140C314

.

C’est notre "petite" voiture restaurant, celle qui se fait voler la vedette par la "grande", de la CIWL. Et pourtant son histoire n’est pas banale :

.

Elle est construite en Allemagne entre les deux guerres, pour la Deutche Reichbahn, pour permettre aux voyageurs habitués au luxe de finir leur trajet sur les lignes secondaires dans un confort équivalent. Ses sièges en drap et ses décorations en acajou et lincrusta en font un véhicule remarquable. Elle est cédée à la région Est de la SNCF après la deuxième guerre mondiale au titre des dommages de guerre. Sauvegardée par un amateur éclairé à la fin des années soixante elle arrive il y a une trentaine d’années sur notre chemin de fer touristique naissant.

 

Trop fragile pour accueillir des enfants remuants elle est peu utilisée jusqu’à sa transformation il y a une quinzaine d’années en voiture restaurant, par l’ajout de tables entre les sièges. Le style de ceux-ci fait penser à celui des sièges à "oreilles" des voitures Pullman. La présence de petites cloisons entre les dossiers des sièges rend son utilisation plus intime. Elle est utilisée principalement en complément de la voiture précédente lorsque cette dernière est complète mais aussi pour accueillir les groupes de plus de 40 personnes.

Sa capacité totale est de 38 places.


La voiture Salon restaurant A5C5 ex PLM


JPEG - 22.2 ko
Derrière la locomotive au départ d’Origny
JPEG - 16 ko
Vue côté compartiment panoramique avec le C61041 à l’occasion d’un train spécial familial

.

C’est la dernière survivante d une petite série de 14 voitures dites de « Première classe à couchettes  » de type A5C5yfi construites en 1929/1930 pour la Compagnie du chemin de fer Paris–Lyon–Méditerranée, le fameux P.L.M.
Elle comportait à l origine 5 groupes de compartiments jumeaux reliés entre eux par une porte coulissante. La décoration des compartiments est très soignée, comportant des panneaux d érable sycomore gris avec marqueterie et incrustation en nacre au-dessus des banquettes et des panneaux en acajou chenillé sur les autres parties.
Au cours des années 50 elle fut transformée en véhicule de tournée. Une des extrémités est modifiée en compartiment panoramique, avec cuisine intégrée dans le compartiment le plus proche de la salle. Aménagée avec deux tables et un buffet elle permet aux directeurs de la SNCF de pouvoir effectuer des études et visites de lignes.

JPEG - 12.2 ko
JPEG - 10.4 ko
JPEG - 10.2 ko
JPEG - 11.3 ko

Elle a aussi connu ses heures de gloire comme décor mobile d une scène du film « L héritier  » avec Jean-Paul Belmondo et Carla Gravina.
Conservée pour le Musée Français du Chemin de Fer de Mulhouse, elle nous a été confiée par la SNCF.

Nous pouvons la mettre à disposition de nos voyageurs qui désirent participer, en groupe familial de douze à quinze personnes, à un voyage « hors du temps  » dans un véhicule ferroviaire vraiment unique et exceptionnel.